image calculette taux assurance d'un prêt immobilier

Comment calculer le taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

Vous avez fait un prêt immobilier et la banque exige une assurance pour garantie. Cependant, vous ne comprenez pas pourquoi ni comment fonctionne une assurance emprunteur. Souhaitez-vous également savoir comment calculer le taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

Et quel montant d’assurance payer ? Suivez notre explication pour vous aider à mieux comprendre l’intérêt et le fonctionnement d’une assurance en cas d’emprunt à la banque.

Qu’est-ce qu’un taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

Quand vous empruntez de l’argent à la banque pour acheter un appartement ou une maison, celle-ci exige que vous souscriviez une assurance de prêt afin de prévenir les risques d’impayés. L’assurance de prêt immobilier protège donc à la fois l’emprunteur et le prêteur.

En effet, elle a pour objectif de garantir vos mensualités de remboursement en cas d’un incident couvert par le contrat d’assurance. En général, l’assureur prendra en charge vos mensualités dans le cadre des situations suivantes :

  • Décès ;
  • Perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) ;
  • Invalidité permanente ou partielle ;
  • Incapacité temporaire de travail ;
  • Perte d’emploi.

Le taux d’assurance d’un prêt immobilier se distingue ainsi du taux du prêt immobilier. En effet, le taux du prêt immobilier est le taux d’intérêt de votre crédit immobilier. Il permet de calculer les mensualités d’emprunt que vous devez rembourser. En revanche, le taux d’assurance d’un prêt immobilier permet de calculer le coût de votre assurance crédit immobilier qui va s’ajouter au prix de votre emprunt, donc à vos mensualités de prêt. Il est donc très important de bien choisir le taux d’assurance d’un crédit immobilier afin de ne pas gonfler le coût total de votre prêt.

Il est important de savoir que le taux d’assurance peut être influencé par la quotité, mais également par les garanties auxquelles vous souscrivez.

À noter : le TAEA ou taux annuel effectif de l’assurance permet de connaître le véritable coût de votre assurance emprunteur et sa part dans le coût total de votre crédit immobilier. Il vous permet de mieux comparer les offres d’assurance crédit immobilier.

Comment faire le calcul du taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

Afin de calculer le taux d’assurance d’un prêt immobilier, il est mieux de comprendre d’abord ses critères déterminants.

En règle générale, il varie d’un établissement prêteur à un autre et selon le profil de l’emprunteur et le contrat qu’il a souscrit.

Les critères influençant le taux d’assurance d’un crédit immobilier

Âge : Le taux augmente en fonction de l’âge, car le risque de décès est plus élevé

Mode de vie : Ceux qui mettent à risque leur santé ou ont des problèmes de santé sont pourvus d’un taux plus élevé (fumeur, sportif, en fonction du métier, loisirs)

Montant de l’emprunt : Plus le montant est élevé, plus le taux l’est

Type de contrat Calcul du taux via le capital restant dû ou le capital emprunté

Pourcentage de quotité : En cas de co-emprunteurs, il est possible d’être couvert à plus de 100 %
Garanties imposées par la banque : Les seules garanties obligatoires sont le décès et la PTIA, mais il y a toujours des cas exceptionnels

Calcul du taux d’assurance d’un prêt immobilier selon le type de contrat

Les cotisations de mensualité varient selon la formule que vous choisissez.

Si vous remboursez la somme en vous basant sur le capital emprunté, le coût sera représenté par un taux d’assurance prélevé sur le montant initial. Ceci est applicable si vous optez pour un contrat de groupe proposé par la banque. Le taux sera alors fixe pendant la durée du remboursement de crédit.

Exemple : pour un emprunt de 120 000 € sur 20 ans avec un taux d’assurance emprunteur à 0,4 %, la mensualité sera alors égale à : (120 000 € x 0,4%) / 12 = 40 €.

Le coût total de l’assurance équivaut ainsi à : 40 € x 12 x 20 = 9 600 €

Si vous remboursez la somme en vous basant sur le capital restant dû, le coût sera représenté par un taux d’assurance prélevé sur ce qu’il vous reste à payer ou le montant restant. Ceci est appliqué quand vous optez pour une délégation d’assurance.

Le taux variera alors chaque année et les cotisations seront dégressives. Il est donc assez difficile d’évaluer le coût total de l’assurance, il faut se référer au tableau d’amortissement.

Peut-on négocier le taux d’assurance d’un prêt immobilier ?

L’emprunteur peut actuellement bénéficier d’un changement d’assurance qui pourrait mieux lui convenir s’il le souhaite. Cela est régi par deux lois :

La loi Hamon

Cette loi permet un changement d’assureur et donc de contrat d’assurance à tout moment, sans pénalités, durant la première année d’adhésion à condition de garder les mêmes garanties. Il est à noter qu’il faut faire un préavis de 15 jours dans ce cas-là.

L’amendement Bourquin

Il permet de changer d’assurance chaque année à la même date (généralement à la date de la signature du contrat).

L’emprunteur devra respecter l’équivalence des garanties et faire un préavis de 2 mois.

Exemple de cas : si vous avez choisi un contrat de groupe, il est possible de faire un changement pour être plus individualisé et ainsi faire diminuer le taux d’assurance.

Partagez cet article !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Univers décoration : autres conseils