image enduit à refaire
Marie Madeline Studio
Marie Madeline Studio

Comment réaliser un enduit Chaux-chanvre ?

Vous êtes en pleins travaux de construction ou de rénovation de votre maison ? Opter pour un enduit chaux-chanvre est l’idéal pour vos murs intérieurs. Idéal pour les murs en brique ou en pierre, ce type d’enduit naturel est à la fois léger et offre un confort thermique sans pareil.

C’est aussi un isolant et elle est facile d’application. Vous souhaitez savoir comment sont réalisés les enduits chaux-chanvre ? Découvrez ici toutes les étapes à suivre, de la préparation à la finition.

Pourquoi opter pour un enduit chaux-chanvre pour votre mur ?

L’enduit chaux-chanvre est, comme son nom l’indique, un type de mortier qui combine deux matériaux naturels : la chaux et le chanvre. Le choix de ces deux matériaux présente bon nombre d’avantages.

D’une part, l’enduit chaux-chanvre est un bon isolant thermique pour une maison aux murs épais en pierre. En effet, en hiver, ce type de mur est particulièrement froid. Contrairement aux enduits classiques, les enduits chaux-chanvre sont un bon correcteur thermique, sans que le mur perde de son inertie. Ce mortier est donc idéal pour les maisons anciennes, traditionnelles ou avec des murs maçonnés en pierres.

Le mortier chaux-chanvre assure également une bonne isolation acoustique, car il absorbe les bruits environnants.

C’est dû à la texture de l’enduit, mais également à la résilience du chanvre qui vont amortir les sons. Ajoutez à cela sa grande performance hygrique.

L’enduit chaux-chanvre possède une bonne longévité avec une durée de vie comparable à celle du bâtiment. Il assure une qualité de l’air intérieur optimale, en plus d’être un matériau respectueux de l’environnement. Enfin, l’enduit isolant chaux-chanvre est facile d’application et personnalisable pour une finition en accord avec vos goûts (textures en éponge, taloche, lisse, etc.).

Quelles sont les étapes à suivre pour faire un enduit chaux-chanvre ?

Pour effectuer le mortier chaux-chanvre, il faut respecter plusieurs étapes.

La préparation du support

La surface du support qui va accueillir le mortier chaux-chanvre doit être préalablement préparée. Le mur en pierre doit être nettoyé et débarrassé du reste de l’ancien enduit. Travailler sur un support non traité favorisera le développement des champignons.

Ensuite, vous devez appliquer le gobetis sur le support. Il s’agit d’un enduit très fin qui va homogénéiser la surface du support à traiter et servira de première couche d’accrochage. Le gobetis se compose d’un volume de chaux aérienne combiné à 2 volumes de pierres ponces (ou de sable) et de l’eau. Le mélange doit être assez liquide et granuleux. Si vous habitez en région froide, ou si vos murs sont en pierres poreuses comme le granit, évitez la chaux aérienne et pensez à augmenter le taux de chaux hydraulique.

La surface du support doit être bien humidifiée avant l’application du gobetis. Dû au caractère corrosif et irritant de la chaux, protégez-vous avec des gants et des lunettes pendant le traitement.

La préparation du mélange chaux-chanvre, application et finition

L’enduit chaux-chanvre se compose de chaux aérienne (idéalement pure CL), de 15 à 30 % de chaux hydraulique naturelle (facultatif), du sable, de la chènevotte et de l’eau. Comment alors doser un enduit à la chaux ? La proportion d’usage est indiquée par chaque fabricant, mais pour la consommation, c’est 50 litres de ce mélange par m² pour 5 cm d’épaisseur.

Pour la préparation, prenez une bétonnière, ajoutez-y la chènevotte, la moitié de l’eau, le sable, puis terminez en alternant la chaux avec le reste d’eau. Vous pouvez ajouter du pigment d’environ 3 % du poids de la chaux pour obtenir de l’enduit coloré. Sachez que la chènevotte et la chaux absorbent rapidement l’eau, alors assurez-vous que le mélange soit très mouillé. Laissez ensuite reposer 12 heures à l’abri de l’air.

La veille de l’application du mortier chaux-chanvre, humidifiez le support déjà enduit de gobetis pour une bonne prise homogène.

Pour l’application, aidez-vous d’une truelle, d’une taloche ou d’un plâtroir. Appliquez une à deux couches de 2 à 5 cm en allant du bas du mur vers le haut. Pour vous assurer une parfaite adhésion avec la surface du support, écrasez bien les bords de chaque paquet posé au mur.

Pour la finition, vous pouvez utiliser la taloche et laisser apparaître la chènevotte. Pour obtenir un rendu plus fin, aidez-vous d’une lisseuse pour serrer l’enduit. De même, pour un aspect glacé, faites repasser le plâtroir sur l’enduit en s’assurant que celui-ci soit encore frais. Vous avez un large choix de modèles de couches de finition.

Partagez cet article !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Univers travaux : autres conseils