image argent pour remboursement prêt immobilier

Comment se passe le remboursement d’un prêt immobilier ?

Ayant récemment contracté un prêt immobilier auprès de la banque ou d’un établissement prêteur, vous êtes engagé au remboursement du crédit pour une durée déterminée.

Vous vous demandez quand est-ce que vous devez commencer à payer les mensualités ou quelles sont les possibilités de paiement au fil des années, notamment en cas de changement de situation ? Cet article est fait pour vous !

Qu’est-ce qu’il y a à savoir sur le remboursement d’un prêt immobilier ?

Quand on s’engage pour un emprunt immobilier, il est important de connaître le montant total à rembourser, les mensualités et la durée totale du remboursement du prêt immobilier en prenant en compte les taux d’assurance.

Comment connaître la durée et la mensualité de votre remboursement de crédit ?

Lorsque vous prenez un crédit immobilier, la période de remboursement varie de 5 à 35 ans en fonction de votre contrat de prêt. Notez que plus la durée de remboursement est longue, plus les intérêts seront plus élevés. Mais, si vous préférez rembourser le crédit pour une courte durée, les mensualités seront plus lourdes.

Vous paierez alors le montant tous les mois. La mensualité sera alors calculée en fonction de plusieurs facteurs, dont votre capital total, les intérêts et votre taux d’assurance pour prêt immobilier. Cependant, souvenez-vous que le montant des mensualités ne devrait pas dépasser 33 % de vos revenus.

Remarque : vous pourriez négocier ou changer votre contrat plus tard en fonction de votre situation. Il est également possible de faire un changement de modalités de remboursement de prêt pour bénéficier d’une diminution des taux d’intérêt et de la mensualité ou des modifications de l’échéance.

Quand commence le premier acquittement du crédit ?

La première part du remboursement de crédit immobilier se passe au minimum 30 jours après que votre banque d’emprunt verse les fonds nécessaires à l’achat de votre bien immobilier sur le compte du notaire, soit, 30 jours après que vous ayez signé l’acte de vente.

Conseils : il est recommandé de payer les mensualités suivantes du montant du prêt immobilier entre le 1er et le 10 du mois afin de faire coïncider vos échéances avec le versement de votre salaire. En effet, vous devrez payer les prochaines échéances à la même date chaque mois.

Bien évidemment, en cas de sinistre, votre assurance emprunteur couvrira vos arrières pour ne pas subir de pénalités. Avoir une assurance permet en fait de bénéficier d’indemnité pour aider à la réduction du montant de prêt immobilier restant en cas de difficultés.

Quelles sont les différentes modalités de paiement pour un remboursement de crédit ?

Avant de signer le contrat de prêt immobilier, vous devriez discuter des conditions concernant les crédits avec la banque d’emprunt. On vous propose quelques moyens de remboursement de crédit.

Remboursement standard d’un prêt immobilier : à échéances constantes

Il s’agit de la modalité de remboursement de prêt la plus commune pour l’emprunteur : les mensualités sont déterminées dès la signature du contrat selon votre arrangement avec l’établissement d’emprunt. Elles seront alors fixes et régulières pendant toute la période du crédit.

Vous aurez à disposition un tableau d’amortissement détaillant chaque mensualité avec leur composition en intérêts, en taux et le solde de capital prélevé. L’avantage serait qu’il n’y ait pas de surprise pour le montant à payer, vous connaîtrez tout en avance.

Remboursement anticipé d’un prêt immobilier

La modalité par anticipation peut être utilisée dans le cas où vous auriez une capacité de remboursement plus élevé, soit plus de la somme que vous avez prévu.

Le paiement d’un prêt immobilier anticipé peut être partiel (versement d’une certaine somme pour réduire le temps de crédit) ou total (versement de toute la somme et mettre fin à votre engagement).

Remboursement à échéances modulables d’un prêt immobilier

Ici, vous pouvez prévoir la modification à long terme de la mensualité : le montant à verser pourra alors varier chaque mois (hausse ou baisse) dans un cas de réduction de revenus ou le cas contraire.

La suspension totale d’échéance est également possible sans forcément recevoir des pénalités en cas de difficultés financières.

Partagez cet article !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Univers décoration : autres conseils