image cochon capital immobilier

Qu’est-ce que le capital immobilier ?

Le capital immobilier ou patrimoine immobilier se définit comme l’ensemble des biens non financiers appartenant à un individu. C’est devenu un investissement incontournable de nombreux particuliers et entreprises.

Quelle est la définition du capital immobilier ? Quel est le mode de gestion du patrimoine ? Comment faire fructifier son placement ? On vous explique.

Quels sont les éléments du capital immobilier ?

En comptabilité, on distingue de manière classique un bien immobilier (fixe) d’un bien mobilier (qu’on peut déplacer).

Cette distinction est fondamentale surtout dans un contrat d’assurance. Le capital immobilier fait, en effet, partie des biens immobiliers, plus précisément des actifs non financiers. Parmi ces derniers, il existe plusieurs types de biens immobiliers :

  • Les immeubles au sens juridique du terme (maison, appartement) ;
  • Les constructions en cours de réalisation ;
  • Les appartements en copropriété ;
  • Les terrains ;
  • Les zones forestières, les champs et les plantations agricoles
  • Les droits portant sur un bien immobilier (nue-propriété, usufruit).

Certains actifs sont utilisés comme lieu d’habitation, d’autres servent à tirer des revenus réguliers. La fiscalité immobilière s’applique : taxe d’habitation, taxe foncière ou impôt sur la fortune immobilière. Cette dernière s’applique quand le patrimoine immobilier atteint le montant de 1,3 million d’euros.

Quels sont les types de patrimoines immobiliers ?

Le capital immobilier se distingue selon la catégorie de biens.

Le capital immobilier classique

Il s’agit des biens immobiliers classiques :

  • Les immeubles d’habitation (résidences principale et secondaire) ;
  • L’immobilier de rapport (investissement locatif servant de compléments de revenus ou de remboursement d’un prêt immobilier et de ses intérêts) ;
  • L’immobilier commercial (acquisition de manière indirecte par l’achat d’actions de sociétés foncières cotées ou des parts sociales de sociétés civiles de placement immobilier ou SCPI).

Il est bon de noter que si vous comptez vous constituer un capital immobilier, vous avez deux choix par rapport à son financement :

  • Faire des économies pour ensuite faire des achats d’immobiliers au comptant
  • Recourir à un crédit immobilier.
    Compte tenu du prix actuel médian au m², la seconde option est la plus prisée des investisseurs.

Par ailleurs, la société civile de placement immobilier ou SCPI mérite une attention particulière. Elle permet l’achat et la gestion d’un patrimoine immobilier à usage locatif en effectuant un placement collectif. Vous obtiendrez des parts sociales et supporterez les risques liés à votre investissement.

Les cas particuliers de capital immobilier

Ces cas particuliers sont la participation au capital social d’une SCI et le contrat de rente à vie ou la rente viagère.

Le premier cas particulier du capital immobilier : la SCI ou société civile immobilière. Les membres d’une même famille ou d’un groupe choisissent de réaliser un investissement important en acquérant un bien immobilier ensemble.

Chacun apporte ses parts pour supporter l’ensemble du montant de l’investissement et créer une société. Malgré une gestion contraignante, la fiscalité et la transmission du patrimoine sont avantageuses pour les associés de la SCI.

Le deuxième cas particulier de patrimoine immobilier : le viager. Dans ce contrat, un senior vend son bien immeuble à un acquéreur qui s’engage à verser une rente annuelle à vie (montant fixé à l’avance).

Comment bien gérer le patrimoine immobilier ?

Contrairement au patrimoine mobilier, les actifs immobiliers connaissent des fluctuations récurrentes. Ainsi, si vous ne bénéficiez pas d’une gestion déléguée, vous devez avoir l’assurance de choisir le bon investissement. Renseignez-vous sur les diverses opportunités et les risques liés à votre investissement immobilier.

Vous devez déterminer les actifs immobiliers adaptés (appartements, SCPI) et vos objectifs à long ou court terme. Il faut tenir compte du remboursement de votre prêt et des intérêts, de la qualité de la construction ou de la demande sur le marché.

Comment fonctionne la gestion du patrimoine immobilier ?

La gestion du capital immobilier consiste à gérer le bien, préserver sa valeur et définir des actions immobilières. À petite échelle, vous pouvez le faire vous-même. Mais la gestion, même en SCPI demande de solides connaissances de l’investissement immobilier et du marché. La gestion en commun du capital immobilier est possible. En optant pour une société civile immobilière ou SCI, tous les associés gèrent ensemble le patrimoine.

Actuellement, vous pouvez faire appel à un gestionnaire de patrimoine immobilier pour rentabiliser vos biens.

Autrefois réservée aux grandes fortunes, la gestion immobilière intéresse actuellement aussi bien les particuliers que les entreprises. Le contrat donne un mandat de droit aux gestionnaires immobiliers. Son objectif est de rentabiliser chaque mètre carré, établir des stratégies et vous faire bénéficier de revenus complémentaires.

Partagez cet article !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on email

Univers décoration : autres conseils