Rattraper la hauteur d’une marche d’escalier en béton : guide complet & solutions

Besoin d'un nouveau carrelage ?

Avec des artisans qualifiés à proximité de chez vous !

Vous avez trébuché dans votre escalier en béton ? Vous avez l’impression que les marches sont inégales ou trop hautes ?

Ne négligez pas ces problèmes, car ils peuvent rapidement se transformer en véritables dangers pour vous et vos proches.

Un escalier mal conçu peut entraîner des chutes graves, surtout pour les enfants et les personnes âgées.

Heureusement, il existe des solutions efficaces pour corriger ces défauts et retrouver un escalier sûr et confortable.

Comprendre l’importance de la hauteur de marche

La hauteur de marche, c’est-à-dire la distance verticale entre deux marches consécutives, est un élément crucial pour la sécurité et le confort de votre escalier.

Des marches trop hautes ou inégales peuvent perturber votre équilibre et augmenter le risque de chute.

De plus, elles rendent l’escalier plus difficile à utiliser, notamment pour les personnes à mobilité réduite.

En France, la norme d’escalier NF P01-012 fixe les règles à respecter pour la conception des escaliers. La hauteur de marche idéale se situe généralement entre 16 et 20 cm.

Des marches trop hautes peuvent être pénibles à monter, tandis que des marches trop basses peuvent entraîner des faux pas.

Comment savoir si votre escalier a un problème de hauteur de marche ?

Plusieurs signes peuvent vous alerter :

  • Vous trébuchez régulièrement dans l’escalier.
  • Vous avez l’impression de devoir faire de trop grands pas pour monter ou descendre.
  • Les marches ne semblent pas toutes avoir la même hauteur.

Pour vérifier la hauteur de vos marches, munissez-vous d’un mètre ruban et mesurez la distance verticale entre le nez de chaque marche (le bord avant) et le nez de la marche inférieure.

Si vous constatez des différences de hauteur supérieures à 1 cm, il est recommandé de corriger le problème.

Les solutions pour rattraper la hauteur d’une marche

Deux solutions principales s’offrent à vous pour rattraper la hauteur de vos marches en béton :

  1. Le ragréage : la solution rapide et économique

Le ragréage consiste à appliquer une fine couche de mortier autonivelant sur les marches pour les égaliser et les rehausser si nécessaire. C’est une méthode relativement simple et rapide à mettre en œuvre, idéale pour les petits défauts de niveau.

Avantages :

  • Facile à appliquer
  • Séchage rapide
  • Coût abordable

Inconvénients :

  • Moins résistant qu’une chape
  • Épaisseur limitée (quelques millimètres)
  1. La pose d’une chape : pour les gros travaux

Si les différences de hauteur sont importantes ou si vous souhaitez renforcer la solidité de votre escalier, la pose d’une chape est la solution la plus adaptée.

Il s’agit de couler une couche de béton sur les marches existantes pour les niveler et les rehausser.

Avantages :

  • Très résistant
  • Permet de rattraper des différences de niveau importantes
  • Offre une excellente planéité

Inconvénients :

  • Mise en œuvre plus complexe
  • Nécessite un temps de séchage plus long
  • Coût plus élevé

Autres solutions

Dans certains cas, d’autres solutions peuvent être envisagées, comme la pose de carrelage sur les marches existantes ou l’ajout de contremarches (la partie verticale entre deux marches). Cependant, ces options sont généralement plus coûteuses et complexes à mettre en œuvre.

Guide étape par étape pour rattraper la hauteur d’une marche

Préparation de l’escalier

  1. Nettoyez soigneusement les marches à l’aide d’un balai brosse et d’un détergent.
  2. Enlevez les éventuelles saletés ou débris incrustés avec un grattoir.
  3. Dépoussiérez les marches avec un aspirateur.
  4. Protégez les zones environnantes (murs, sols) avec du ruban de masquage et des bâches.

Application du ragréage ou de la chape

  1. Préparez le produit de ragréage ou le mortier selon les instructions du fabricant.
  2. Versez le produit sur la marche, en commençant par la plus basse.
  3. Étalez le produit avec une taloche ou une règle de maçon, en veillant à obtenir une surface plane et régulière.
  4. Laissez sécher le produit selon le temps indiqué par le fabricant.

Finitions

  1. Si nécessaire, poncez légèrement la surface pour éliminer les imperfections.
  2. Appliquez une peinture, un vernis de protection, un carrelage, etc… pour protéger et embellir votre escalier.

À qui faut-il confier les travaux de rénovation des marches d’escalier avant le carrelage ?

Lа rénоvаtіоn dеѕ mаrсhеѕ d’еѕсаlіеr аvаnt lа роѕе du саrrélаgе néсéѕѕіtе un рrоfеѕѕіоnnеl dûmеnt fоrmé. Vous devriez envisager de faire appel à un professionnel qualifié et expérimenté, tel qu’un carreleur certifié, l’expert des nez de marche en carrelage grès cérame, ou une entreprise spécialisée dans la rénovation des escaliers.

Il est important que le professionnel choisi connaisse bien les produits et matériaux à utiliser pour obtenir de bons résultats. Ils devraient également se familiariser avec votre escalier en vue d’un diagnostic précis des travaux à effectuer. Une fois ces étapes terminées, le professionnel peut alors être chargé des travaux nécessaires à la rénovation et à la pose du carrelage.

Enfin, n’oubliez pas de vérifier les références du professionnel et de demander des devis avant d’effectuer un quelconque travail.

Cela vous aidera à choisir le bon prestataire pour votre projet. Faire confiance à un professionnel qualifié et expérimenté vous permettra d’obtenir les meilleurs résultats pour la rénovation de votre escalier.

En fin de compte, le choix approprié d’un professionnel pour la rénovation des marches d’escalier avant carrelage est essentiel pour s’assurer que le travail est effectué correctement et avec des matériaux de haute qualité. Ainsi, vous aurez la garantie d’obtenir le meilleur résultat possible pour votre projet de rénovation d’escalier.

Picture of Marie Madeline Studio
Marie Madeline Studio